Zoom sur la start-up Pricematch

Nous nous sommes dernièrement penchés sur un des métiers porteurs de l’hôtellerie: Yield Manager. En effet, ce métier qui permet aux hôtels d’optimiser leurs pricing a le vent aux poupes aujourd’hui.
Nous avons contacté Annouck Vergnaud, Responsable Communication Marketing chez PriceMatch, afin de lui poser quelques questions.

Rencontre avec une start-up française proposant un SaaS (Logiciel en tant que service) novateur en termes de revenue management :

Qu’est ce que Pricematch? A quelle problématique et quelle besoin répondez vous?

Start-up créée en 2012, par des anciens de polytechnique et de sciences po, l’objectif était de démocratiser le yield management. Une solution innovante pour le plus petit hôtelier mais aussi les plus grands groupes. L’outil permet une prévision et des recommandations pour les hôteliers.

Pourquoi vous êtes vous intéressé au secteur de l’hotellerie?

Il y avait un réel besoin pour les hôteliers qui n’ont pas forcément de revenue managers de gérer eux même leur pricing et d’un autre coté d’aider les revenue manager en leur proposant des analyses fines pour étayer leur prise de décision.

Combien de temps en moyenne votre SaaS fait il gagner aux yield et revenue managers?

Je ne peux pas vous donner de temps exact mais c’est un gain de temps qui permet de se recentrer sur d’autres activités. On a des témoignages de gens qui disent qui sont capables de se recentrer sur la relation clients. Cependant nous faisons des recommandations que les hôteliers sont libres d’appliquer ou pas. Cela dépendra de la relation de confiance que l’hôtelier aura vis-à-vis de ces analyses.

Pensez vous que votre SaaS peut mettre le métier de yield manager en voie de disparition?

Non, pas du tout, nous ne sommes pas du tout en train d’essayer de remplacer les yield manager, le fait que ça soit une aide à la décision n’interviens pas dans l’efficacité du métier. Notre idée est que Pricematch fait évoluer la fonction du métier. Cela fait évoluer la tache du Yield Manager très opérationnelle vers une tache beaucoup plus stratégique et de prendre les bonnes décisions; Le yield manager pourra trouver de nouveaux canaux de distribution, une autre manière de développer sa clientèle.

Comment voyez vous Pricematch dans 5 ans?

On est vraiment sur une dynamique très forte, nous avons un bureau a San Francisco et à Rome, c’est un marché vierge. C’est un outil très peu développé et très peu connu, et donc une opportunité très intéressante pour l’hôtel de demain, on espère continuer sur cette lancée et mondial On a déjà besoin de gens en interne qui sont originaires d’autres pays et parlent plusieurs langues, qui connaissent les spécificités du marché de leur pays d’origine, ce qui facilitera la tâche pour nous développer à l’Étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*